AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hugo Badier

Aller en bas 
AuteurMessage
Hugo badier
Prend ses marques
avatar

Nombre de messages : 16
Emploi : Résidence des tournesols Appartement A3
Coté Coeur... : no comment .....
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Hugo Badier   Mar 1 Aoû - 16:45

Nom: Badier
Prénom: Hugo
Age: 38 ans
Avatar: Johnny Depp

Histoire:


Né en France, en plein milieu de Paris, au Patio d’un père avocat extrêmement réputé et d’une mère indépendant, coiffeuse, dont le salon marchait fort bien....Ses parents n’avait donc aucun problème d’argent. Et c’est ainsi que l’enfance de notre jeune Hugo a été ce que l’on peut appeler comme étant facile…Il a alors fréquenté les plus belles écoles parisiennes jusqu’à son adolescence…. Qui fut moins facile d’ailleurs que son enfance…..Si en culotte courte, il était parfaitement facile à influencer dans ses choix, tant il était obéissant mais son adolescence ne fut pas pareil…..

Papa trop peu présent car trop occuper, le jeune homme passait tout son temps avec sa mère, dans le salon, ou il se faisait pincer les joues par les vieilles dames qui formaient la clientèle de sa maman. Sa mère, était sans doute la plus aimante des mères qu’il soit et il partageait avec elle des moments privilégiés.

Alors qu’il entrait dans l’adolescence, ou son père lui faisait toujours suivre des études dans les collèges et les lycées plus chics les uns que les autres où l’uniforme était plus que de rigueur. Sa mère surprit son mari la tromper avec sa secrétaire…..C’était tellement prévisible….Comme n’avait-elle rien remarquer plus tôt ? Qu’importe, elle prit son fils par la main, un mot sur la table et l’emmena en Angleterre, après avoir confier la gestion de son salon à son employée, qu’elle avait alors nommée gérante….
C’est ainsi que la mère d’Hugo emmena son fils à Londres et vécut des bénéfices de son salon qui ne faisait que croître. De temps à autre, elle se permettait de rentrer en France afin de vérifier les compte….une fois par an, était la fréquence, alors que son fils était en colonie par exemple. C’est donc à Londres que le jeune Hugo continua son adolescence…Celle-ci aurait dû être ce que l’on appelle parfaite. Et je dis bien « Aurait », car malheureusement, elle ne se passa pas tel que sa mère l’aurait espérer….Privé de son père pourtant absent dans sa vie d’enfant, et privé de ses amis d’école, il rencontra quelques difficultés à s’intégrer dans le lycée où il avait été inscrit par sa mère. Il devait donc avoie aux environs de 14 ans, lorsqu’il brossa les cours pour la première fois et faire ainsi de lui un adepte de l’école buissonnière…

En effet, ce penchant pour les congés forcés s’est amplifié au fur à mesure des années lorsqu’il a fait une rencontre avec une toile, une palette et des pinceaux…..Mais, je ne me souvient pas vous avoir déjà conté cette histoire..

Cela devait faire quelques jours qu’Hugo ne se rendait plus au cours, sa mère n’avait pas encore été mise au courant de ce travers son lycée. Se baladant au hasard des rues, il se mit à pleuvoir des cordes. Ce qui n’était pas de coutume en Angleterre, c’est qu’il ne pleuve pas…et donc, en général, tout le monde était armé pour accueillir l’eau du ciel. Sauf que ce jour la, le jeune Hugo n’avait pas penser à prendre son ciré ni même un parapluie….Il se réfugia donc dans ce qu’il comprit plus tard être une galerie d’art…. Ce qu’il y vit le bouleversa à jamais….Le tableau en face de lui, il la contempler pendant des minutes, des heures, et des journées entières. Il s’agissait d’une œuvre contemporaine. Un jeune italien, qui avait eu l’opportunité d’exposer ici….A le voir ainsi assis par terre devant cette toile, le conservateur de cette galerie, passionné d’art, lui inculqua alors le plaisir de contempler et de lire les différents tableaux, des différents œuvres moins ou plus connues…à travers des livres ou des expositions….Hugo est alors devenu ami avec ce vieux bougre qui peignait aussi.

Un jour qu’Hugo se rendait une fois de plus, comme tout les matins et tout les après midis qui suivirent, il pénétra dans l’arrière salle de la galerie. Il n’y était encore jamais allé, et il n’était pas sûr qu’il en ait réellement le droit, mais il profita que son vieil ami, propriétaire des lieux ait le dos tourné pour s’exécuter….

Il se rendit bien vite compte qu’il pénétrait dans l’atelier d’un peintre et sa fascination se transforma ainsi en obsession. Il voulait peindre aussi….Il se saisit du pinceau et gribouilla ce qui lui passait pas la tête sur une toile vierge….Surpris par le vieil homme, c’est chaque soir qu’il le rejoint dans son atelier, et que celui-ci lui appris toutes les techniques qu’il maitrisait en échange de quoi, il devait se rendre à l’école plus régulièrement.

C’est ainsi qu’il réussit appris à peindre techniquement et qu’il obtint son diplôme à l’age de 19 ans.

Sa mère rencontra quelqu’un qu’il n’aimait pas trop…..il savait qu’il venait de Paris et le vieux conservateur lui répétait sans cesse que l’art était soit en Italie, soit en France….

Très doué, il se rendit vite compte qu’il lui était donné de pouvoir vendre l’un ou l’autre de ses portraits…..pourtant, ce qu’il préférait était de loin, les tableaux originaux par lesquels il décrivait chacune de ses émotions…..

Alors qu’il venait de fêter ces 25 ans, le vieux conservateur, son mentor, son père et son grand père décéda…laissant ainsi sa galerie aux mains de ses héritiers qui ont vite fait de la vendre….

Hugo aurait tellement voulu l’acheter…mais sa mère, n’acceptant pas le fait qu’il ne se soit pas rendu à l’université et qu’il n’ait pour but dans la vie que la peinture, refusa de lui prêter les fonds…C’est ainsi, qu’il coupa les ponts avec sa génitrice cette même année et qu’il partit en Italie, pays des plus artistiques, en vendant des toiles, des portraits, comme une vagabond, comme un home bohème….sans vraiment d’attache….

Il resta en Italie près de 7 années où il s’imprégna d’autres techniques que celle que lui avait enseigner le conservateur…

Aujourd’hui, Hugo a 38 ans, et il a quitté l’Italie il y a peu près 1 année….Il est revenu en France, dans l’autre berceau de l’art….vivant toujours de la vente de ses toiles, ses fins de mois sont souvent difficiles et souvent, il se demandait s’il saurait payer la chambre à la semaine qu’il louait…

C’est alors qu’il vit la rencontre d’un sculpteur. Très vite les jeunes gens, partageant la même passion pour les arts, et qu’importe si la discipline est différente, ont décidés de se louer un petit appartement au patio….A eux deux, ils s’en sortent plutôt bien même s’il reste quelques peu solitaire, travaillant beaucoup….


Caractère:.

Hugo est un homme très intelligent et d’une grande maturité. Il ne s’attarde pas aux futilités qui peuvent parfois pourrir une vie. Il n’a aucun sens de l’organisation ni même aucun sens des responsabilités. Il est un artiste et les artistes ne s’encombrent pas de ce genre de détail. Seul ses toiles comptent pour lui. Lorsque je vous ai conté l’histoire d’Hugo…je n’ai pas parler d’amour…pour la simple et bonne raison qu’il n’a jamais connu l’amour. Il a bien collectionné les conquêtes mais, il ne sait pas ce qu’est réellement être amoureux…il ressent bien des choses pour ses filles qui ont fait partie de sa vie, mais aucune n’a su apprivoiser cet artiste un peu beaucoup bohême. Consommateur invétéré de drogue douce comme le canabis, il lui arrive parfois de vivre sur une planète qui n’est pas la vôtre…Qui n’est en fait celle de personne d’autres que la sienne…
Il vit et va la ou la vie et ses envies le mene, ne se préoccupant pas des choses superficielles. Dans chacun de ses regards, il n’y a que le travail…Analysant les personnages ou les paysages qui s’offrent à lui, se demandant s’il était possible de le reproduire sur une toile, en n’en tirant que le meilleur. Même s’il peint de tout, la ou il excelle, ce sont ses découvertes abstraites où il est réellement doué…..Néanmoins, pour gagner sa vie, il sait qu’il est obligé de peindre aussi ce qui ne fait pas a priori de son trip….Très conciliant, il n’est pas contrariant et loin d’être têtu, pourtant, il n’est pas pour autant un suiveur……ni même un leader, il est juste lui…..

Physique: Hugo a normalement les cheveux noirs….et parfois blond…..tout dépend de la période dans laquelle il se trouve…il change de coiffure au gré de son inspiration et d’ailleurs, on peut ressentir et voir sur lui même ce qu’il fait passer dans ses toiles…. Les yeux foncés, expriment une grande douceur lorsqu’il est avec des gens qu’ils apprécient, du mépris lorsqu’il est avec des gens qui ne lui inspire rien de vrai ou de bon, et beaucoup de concentration lorsqu’il peint. Il aime les gens qui parlent avec leurs yeux….Il a les mains d’un peintre, comme certains où celle des écrivains avec les bosses au doigt, la ou on tient le pinceau…Ses cheveux, ses mains, ses ongles et ses vêtements sont souvent tâches de couleur…Il ne prend pas la peine de se vêtir d’un tablier lorsqu’il peint…L’inspiration vient comme ça , soudainement, et ne se prémédite pas, donc pas de temps à perdre dans le vestimentaire ou la préparation….Il a le visage plutôt carré, un menton carré d’ailleurs, et des traits qu’on ne peut qualifié de fin, tant son visage est marqué de ride d’expression du à la concentration sans doute…. Il est plutôt grand, 1 m 84 et mince……ne pesant pas plus de 64 kg…Il n’est en effet pas rare, qu’il ne mange pas pour différentes raisons, l’inspiration et parfois même les finances…..

Passion, style vestimentaire et musique écoutées :

Parler de de passion ? je pense que tout le monde l’aura compris, il est peintre et il n’y a que ça pour ainsi dire qui compte…Si ce n’est qu’il aime aussi la musique…Il écoute beaucoup de musique classique en peignant et aussi des musiques folkloriques du monde.

Au niveau vestimentaire, si être bohême est un style alors oui, il est bohème, un peu marginal…Ses pantalons sont tantôt courts tantôt serrant, tantôt tout le contraire, il est ce qu’on appelle très peu conventionnel, ni même très stable…..

Signes particuliers: il a différents tatouages sur le corps…il fume, consomme du hash….ne pense qu’à peindre, et attend d’être amoureux…..serait curieux de savoir ce que c’est….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Charlotte Sablon
Siouper admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 448
Age : 36
Adresse : Allée des lilas 116
Emploi : En cours de négociation
Coté Coeur... : Petit à petit, l'oiseau fait son nid....
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: Hugo Badier   Mar 1 Aoû - 16:53

Eh bien tout ca m'a l'air pas mal, j'attends mon admin préférée qu'elle valide.....

_________________


une choute pour une choupinette toute choubidou est une pimprenelle pour un papillon et une hirondelle pour un amazone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoé Lalong
Siouper admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 452
Age : 32
Adresse : Résidence des Tournesols App B2
Emploi : Tite Boulangère
Coté Coeur... : *Euh, moi? Je croise les doigts...*
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: Hugo Badier   Mar 1 Aoû - 16:55

Bien sur que je valide, tres bonne présentation....Wink

VALIDE

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://silepatiometaitconte.smileyforum.net
Hugo badier
Prend ses marques
avatar

Nombre de messages : 16
Emploi : Résidence des tournesols Appartement A3
Coté Coeur... : no comment .....
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Hugo Badier   Mar 1 Aoû - 17:41

Merci beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hugo Badier   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hugo Badier
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sanvic - Rue Victor Hugo > Rue Docteur Brouardel
» Hugo Pratt plus que dix jours.
» 3ème Salon du livre Victor Hugo. Villequier (76).
» Hugo Boss et les uniformes nazis
» Venezuela's Hugo Chavez dead at 58

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Si Le Patio m'était conté... :: Mairie :: Le Registre National-
Sauter vers: