AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le Recueil d'Angelus

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Angelus Demon
Qu'on est bien chez soi...
avatar

Masculin Nombre de messages : 139
Age : 33
Adresse : Quelque part dans la ville; qui sait?
Emploi : Avocat
Coté Coeur... : Aucune idée; de coeur il n'en a même pas.
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Le Recueil d'Angelus   Lun 4 Sep - 21:22



Le Démon et la jeune fille


Il était une fois un démon malfaisant, peu de temps après la seconde guerre mondiale. Il ne sortait de son antre que tard après que le soleil ne se soit couché pour partir en quête d’humains à se mettre sous la dent. Toutefois, la guerre venait tout juste de se terminer et il ne restait plus grand survivants depuis bon nombre de mois déjà.

Une nuit, alors qu'il passait par sa rue préférée, le démon tomba nez-à-nez avec une jeune fille d'environ seize ans. Elle était en piteux état. Les cheveux en bataille, la peau encrassée de terre, le bras droit cassé et la cheville gauche foulée, elle était à pleurer. Sa robe en lambeaux et tachée de son propre sang qui s'échappait de multiples blessures en tout genres n'arrangeaient guère les choses. Elle semblait malgré tout chercher son chemin.

- En piteux état, pensa le démon, mais si fragile; comme je les aimes. Qui-plus-est, je n’aurai peut-être pas la chance de manger quoi que ce soit d’autre avant des jours, alors autant en profiter.

Le démon se précipita sur la jeune fille en grognant et en montrant ses crocs ainsi que ses horribles yeux jaunes. Celle-ci, au lieu de s'enfuir, arrêta sa marche pour le saluer avec un grand sourire et un geste frénétique de la main. Le démon, déconcerté par l'attitude de sa proie à son égard, stoppa net son élan.

- Bonsoir monsieur, sourit l’adolescente.

- Bonsoir gente demoiselle, l'enjôla le démon, comment se fait-il que quelqu'un comme vous se promène ainsi sans escortes en fin de guerre et qui-plus-est, en un aussi piteux état?

- Mon bon monsieur, s'attrista la jeune fille, je ne sais plus ou je suis. J'erre depuis bon nombre de temps déjà afin de trouver quelqu'un qui aurait la bonté de m'indiquer la route la plus simple vers la Maison des Érables.

Le démon sourit, malicieux. Évidemment, si cette jeune fille refusait de s'enfuir en se laissant volontier conduire, il pourrait aisément l'attirer à son antre afin de déguster son repas bien tranquillement chez lui.

- Chère demoiselle, dit-il humblement, laissez-moi donc vous y conduire.

La jeune innocente, toute souriante et confiante, accepta de suivre le monstre. Le démon conduit donc la jeune fille jusqu'à sa grotte humide et froide, quoi que ce fut avec grand peine qu'elle parvint à marcher.

- Cher monsieur, s'inquiéta-t-elle, il fait si froid ici, et si humide.

- Mais qu'entend-je, fit semblant de s'offusquer le démon, la guerre vient tout juste de se terminer; il est bien normal que la Maison des Érables soit dans un état aussi lamentable. Quoi qu’il en soit, vous pourrez rester ici aussi longtemps que vous le voudrez. Je veillerai sur vous.

- Merci, souffla la jeune fille.

Le démon, dont l'estomac criait famine, en avait marre de faire languir son appétit. Cependant, en constatant l’état de sa victime et celle de sa propre faim, il se dit qu’il pourrait volontier attendre quelques heures de plus le temps de remettre l’humaine en meilleures conditions.

- Hum, pensa le monstre, en effet, cela me serait beaucoup plus bénéfique.

Le démon amena donc la demoiselle à une source d’eau rocheuse, au fond de sa grotte, en minant s’excuser de la froideur du liquide.

- Cette eau n’est pas chaude, certes, mais vous pourrez vous y baigner et nettoyer vos blessures.

La demoiselle s’accroupit sur le sol avec difficultés et trempa d’elle-même ses deux mains dans l’eau glacée.

- Mon bon monsieur, souffla-t-elle, c’est déjà beaucoup plus que ce que j’aurais osé espérer.

- Sachez, dit le démon, que je ne vous observerai pas. Tant que vous serez dans l’eau, moi, je serai dehors.

Prouvant ses dires, le monstre quitta la caverne et c’est avec joie que la jeune fille retira sa robe souillée pour se laisser glisser dans l’eau jusqu’au cou. Quelques instants plus tard, le démon revint avec un sac de toile. La demoiselle se tenait sagement dans un coin retiré de l’antre, habillée de nouveau de son infâme lambeau de vêtement.

- Chère jeune fille, la charma le monstre, laisser-moi donc vous offrir ceci.

Il sortit du sac de toile une robe toute neuve à motifs fleuris. L’adolescente s’approcha à pas de loup de l’être diabolique et caressa avec un grand sourire le tissu si soyeux.

- Mais monsieur, s’inquiéta-t-elle, je n’ai rien pour payer un tel présent.

- Justement, répliqua le démon, un présent. Les présents ne requiert pas d’argent, alors prenez.

L’adolescente prit en main le vêtement.

- Je sors dehors le temps que vous mettiez la robe, annonça le démon.

Tandis que la demoiselle se déshabillait afin d’enfiler sa nouvelle robe, le démon s’éloigna un peu de celle-ci mais ne sortit pas de sa grotte, préférant se cacher derrière un rocher pour observer la délicieuse créature qui lui servirait de dîner.

Il allait s’approcher de la jeune fille quand il ressentit une présence près de son antre. Se tournant vers la demoiselle, il alla lui tendre le sac de toile.

- Vous trouverez là-dedans de quoi vous nourrir. Je reviendrai bientôt, annonça-t-il.

Sans un mot de plus, le démon quitta la grotte, laissant seule la fille qu’il savait qui ne s’enfuirait pas.

Quelques heures plus tard, il revint avec le ventre beaucoup plus vide, étant considérablement affamé.

- Cette fois, j’en ai marre d’attendre, pensa-t-il, je la mange aussitôt que j’entre dans cette grotte.

Cependant, en entrant dans sa caverne, une odeur particulière et inhabituelle vint lui chatouiller les narines. En s’engageant davantage dans son antre, le démon constata que la jeune demoiselle avait fait un feu, ayant ainsi eût la possibilité de cuisiner les ingrédients qu’il lui avait apportés pour qu’elle se nourrisse un peu avant qu’il ne la dévore.

- Mais qu’est-ce que... s’écria-t-il.

- Mon bon monsieur, vous avez été si gentil avec moi que j’ai cru bon de vous rendre votre générosité. Ce n’est pas grand chose, mais j’espère que cela vous plaira.

En effet, sur une petite table en bois pourris avait été posée une assiette rudimentaire remplie des quelques victuailles dont la jeune fille avait disposées.

Celle-ci s’écarta justement du chemin pour laisser son hôte manger en paix. Le démon, ahuri, porta ses yeux sur l’innocente. Il s’approcha davantage de celle-ci et la déshabilla de son regard jaune, ses crocs bien en évidence.

- Pourquoi faites-vous cela, grogna-t-il, essayez-vous donc de sauver votre vie?

- Je ne comprend pas, répondit la demoiselle, confuse.

Le démon, ne tenant plus à l’impertinence et à l’indifférence de sa proie, employa son plus féroce rugissement, montrant ainsi ses énormes canines pointues et son regard sévère qui devenait luisant dans la pénombre de la grotte.

- Ne vous effrais-je donc pas?

- Mon bon monsieur, répliqua calmement la demoiselle, pourquoi serais-je effrayée? Vous m’avez adressé la parole, vous m’avez prise sous votre aile, vous m’avez permis de me baigner et vous m’avez offert vêtement et nourriture. Comment pourrais-je non seulement vous craindre?

Le démon s’approcha davantage de sa jeune victime jusqu’à ressentir le souffle chaud de celle-ci sur sa poitrine, étant de deux tailles plus grand qu’elle. Il plissa les yeux vers elle.

- Regardez-moi dans les yeux, et jurez-moi que je ne vous fais pas peur, ronchonna le monstre.

À sa grande surprise, la jeune fille s’approcha de lui en posant ses petites mains ciselées et délicates sur son visage.

L’adolescente caressa tendrement en gestes gracieux le visage dur et sévère du démon. Elle passa plusieurs fois sur son front, ses joues, son menton. Elle fronça à maintes reprises les sourcils sans pour autant parraître effrayée.

- Vous me sembler si beau, murmurra-t-elle. Pourquoi devrais-je avoir peur?

- N’essayer pas de... commença le démon.

Le monstre fronça les sourcils et recula de quelques pas, échappant ainsi à la fine emprise de sa proie.

- Je vous semble beau, dites-vous? dit-il. Je dois vous avouer que maintenant, c’est moi qui ne comprends plus rien.

Le démon avait totalement oublié sa faim, toute sa concentration étant maintenant portée sur la demoiselle.

- Mais ouvrez donc les yeux, s’écria le monstre, je suis monstrueux. Ne voyez-vous donc pas mes yeux jaunes et mes canines menaçantes?

La jeune fille fronça les sourcils.

- J’ai beau avoir les yeux ouverts, répliqua-t-elle calmement, je ne vois rien d’autre qu’un homme au grand coeur à qui je dois la vie.

- Ce que vous pouvez être sotte, hurlait maintenant le démon.

- Vous croyez? J’ai la cheville foulée, ce qui ne m’empêche pas de marcher. Mon bras est cassé, mais je vous ai quand même salué. Je suis meurtrie et abattue, mais je ne me suis jamais plainte. Qui de nous deux est-il donc le plus sot alors que vous vous plaignez sans cesse de votre incompréhension?

Le démon rugit de colère, ébranlant les murs de sa caverne.

- Laissez-moi donc éclaircir votre lanterne. Je suis un monstre, un démon, et dans moins de quelques minutes, votre vie s’achèvera en maints cris et pleurs.

- Entendu, soupira la jeune fille, au moins vous m’avez permis d’être belle le soir de ma mort.

- Je n’en reviens pas, ronchonna le monstre, vous allez mourrir dans peu de temps et cela vous est égal. Êtes-vous donc à ce point aveugle ou folle?

- Je suis peut-être aveugle, affirma l’adolescente, mais de nous deux, c’est moi qui voit le mieux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkshadow.aceblog.fr/
Angelus Demon
Qu'on est bien chez soi...
avatar

Masculin Nombre de messages : 139
Age : 33
Adresse : Quelque part dans la ville; qui sait?
Emploi : Avocat
Coté Coeur... : Aucune idée; de coeur il n'en a même pas.
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Le Recueil d'Angelus   Lun 4 Sep - 21:27



My Angel


I was alone in the night,
I wasn't able to fight,
though to stay in the shadow all my life,
with in the heart a huge knife,
someday I've met an angel,
with shining wings he was wonderful,
his voice was like the ring of an heavenly bell,
so bewitched then a divine ocean shell,
se showed me a world I'd never seen,
same I didn't knew what it was I know now what it's mean

he showed me compassion and love,
like reals angels makes above,
the point is that I have to go,
far far away but where I don't know,
everyone I love dit because of me,
to prevent this, I don't know what to be,
the angel I've met, I know I love him,
I don't want him to die, It'll be a crim,
same I'm where nobody could see me,
I'll always love who's my angel seem to be.




Dernière édition par le Lun 4 Sep - 22:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkshadow.aceblog.fr/
Angelus Demon
Qu'on est bien chez soi...
avatar

Masculin Nombre de messages : 139
Age : 33
Adresse : Quelque part dans la ville; qui sait?
Emploi : Avocat
Coté Coeur... : Aucune idée; de coeur il n'en a même pas.
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Le Recueil d'Angelus   Lun 4 Sep - 21:33



Difficile d'Avouer


Pourquoi est-ce si difficile,
on dirait que tout ne tiens qu'à un fil,
t'approcher c'est si facile,
de t'effleurer de un à mille,

je t'aborde tous les jours,
je te parlerais pour toujours,
quand tu me parles je brûle tel un four,
un four qui consume tout mon amour,

pour une fois tu devrais m'écouter,
avec moi tu devrais rester,
ainsi je pourrais t'avouer,
que je ne cesserai jamais de t'aimer.




Dernière édition par le Lun 4 Sep - 22:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkshadow.aceblog.fr/
Angelus Demon
Qu'on est bien chez soi...
avatar

Masculin Nombre de messages : 139
Age : 33
Adresse : Quelque part dans la ville; qui sait?
Emploi : Avocat
Coté Coeur... : Aucune idée; de coeur il n'en a même pas.
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Le Recueil d'Angelus   Lun 4 Sep - 21:34



Enfin Libre


J'ai tant de fois espérer,
pouvoir enfin y arriver,
malheureusement j'était cachée,
personne ne pouvait me délivrer.

J'ai maintes fois espérer,
pouvoir être trouvée,
être ressentit, être observée,
enfin être prise en pitié.

Toute ma vie me fut arrachée,
celle-ci ne fut qu'empirer,
quand mon âme me fut enlevé,
et une partie de mon coeur brisée.

Quand enfin l'on m'a trouvé,
j'étais à moitié dévastée,
à l'extérieur du trou l'on m'a hissée,
de l'air pur et frais j'ai respiré.

Je me suis ensuite redressée,
que le vide je n'ai constatée,
je me suis ensuite retournée,
d'herbe verte je n'était qu'entourée.

Vers le ciel les yeux j'ai levé,
longtemps au soleil j'ai pleuré,
sur le sol je me suis affaisée,
d'être enfin libre, j'ai rigolée.

J'ignore encore qui m'a aidé,
je ne le saurai jamais, je l'ai deviné,
mais de cette chance à nouveau je suis née,
libre et fière, je suis devenue fée.




Dernière édition par le Lun 4 Sep - 22:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkshadow.aceblog.fr/
Angelus Demon
Qu'on est bien chez soi...
avatar

Masculin Nombre de messages : 139
Age : 33
Adresse : Quelque part dans la ville; qui sait?
Emploi : Avocat
Coté Coeur... : Aucune idée; de coeur il n'en a même pas.
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Le Recueil d'Angelus   Lun 4 Sep - 21:35



Un amour Invisible


Je t'ai toujours désiré,
je t'ai toujours chanté,
j'ai tenté de t'approcher,
maintes fois je t'ai effleuré.

Il m'a toujours devancé,
tu m'a toujours oublié,
tu l'as sans cesse regardé,
sans même à moi tu n'as pensé.

J'ai essayé de te vendre une rose,
sur un papier une jolie prose,
en amour il avait plus de dose,
il ne savait te chanter autre chose.

Tu savais de noble cause,
que de nous deux ne prendre de pause,
je n'avais de cesse de te rendre la pose,
je ne savais faire autre chose.

Nous nous croisions tout trois sur le boulevard,
que ce soit le matin ou le soir très tard,
tu lui prenais la main le regard épart,
tu m'oubliais me laissant sans espoir.

Tu le regardais les yeux pétillants le phare,
et c'est avec lui que tu pars,
maintenant je sais qu'il est trop tard,
car sur moi tu n'as jamais lancé un seul regard.




Dernière édition par le Lun 4 Sep - 22:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkshadow.aceblog.fr/
Angelus Demon
Qu'on est bien chez soi...
avatar

Masculin Nombre de messages : 139
Age : 33
Adresse : Quelque part dans la ville; qui sait?
Emploi : Avocat
Coté Coeur... : Aucune idée; de coeur il n'en a même pas.
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Le Recueil d'Angelus   Lun 4 Sep - 21:37



La Rencontre


Il fut jadis un temps,
ou je parcourai seule le monde sans vis ni émotions,
un jour se croisai un ange désespérément,
et celui-ci changea le cours de l'action.

Je l'ai longuement regardé,
cet être aussi pur et sauvage qu'une tigresse,
je décidai de l'apprivoiser,
le flattant dans le sens du poil j'ai fait preuve de sagesse.

Toutefois j'ai dû partir,
le danger le guettait trop,
il me fallait en finir,
de mettre dans sa vie trop de boulot.

Dans l'ombre de la nuit je reste invisible,
même si mes sentiments restent tangibles,
grâce à toi ô mon ange pour toujours et à jamais,
jamais ma vie n'en finirait.




Dernière édition par le Lun 4 Sep - 22:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkshadow.aceblog.fr/
Angelus Demon
Qu'on est bien chez soi...
avatar

Masculin Nombre de messages : 139
Age : 33
Adresse : Quelque part dans la ville; qui sait?
Emploi : Avocat
Coté Coeur... : Aucune idée; de coeur il n'en a même pas.
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Le Recueil d'Angelus   Lun 4 Sep - 21:38



Une vie sans avenir


Quelque chose d'irréel,
mais quelque chose de vrai,
c'est un frisson éternel,
que l'on connaîtra à jamais.

Quelque chose qui doucement nous lèche,
mais quelque chose de dur,
cela heurte le coeur telle une flèche,
qui nous assaille, froide et pure.

Quelque chose de très puissant,
mais quelque chose d'invisible,
c'est un sentiment effrayant,
qui n'est certe pas invincible.

Quelque chose qui nous caresse,
mais quelque chose d'autre qu'aimer,
c'est un événement qui blesse,
c'est la peur qui veut nous effrayer.




Dernière édition par le Lun 4 Sep - 22:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkshadow.aceblog.fr/
Angelus Demon
Qu'on est bien chez soi...
avatar

Masculin Nombre de messages : 139
Age : 33
Adresse : Quelque part dans la ville; qui sait?
Emploi : Avocat
Coté Coeur... : Aucune idée; de coeur il n'en a même pas.
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Le Recueil d'Angelus   Lun 4 Sep - 21:52



Un Coeur Cadenassé


Je connais mon grand coeur,
je comprends sa chaleur,
je ressens son odeur,
je peux voir sa peur.

Je frissonne de douleur,
si je pense à ses malheurs,
je dance à toute heures,
quand je vois ses bonheurs.

Je chante tel un chanteur,
quand je m'ennivre de ses douceurs,
je pense à une vie meilleure,
mais il n'y en a pas d'autre ailleur.

Néanmoins tous les soirs je pleurs,
sur mes joues mes larmes meurent,
je ne peu m'épanouir comme une fleur,
ma vie n'a plus aucune couleur.

Je suis morte de frayeur,
je m'écroule, je me meurt,
oui j'avoue que tel un scieur,
j'aimerais pouvoir scier mon coeur.

Ma peau devient grise, je m'endors,
je ne vais même plus dehors,
froide, je ne sens plus mon corps,
je suis aussi triste que la mort.

C'est un sentiment très fort,
que de ne plus se savoir en or,
je ne sourirai plus encore,
ma joie de vivre hors de moi ne sort.

Mon coeur est vide, abandonné sur son sort,
je ne le comprend plus, il m'ignore,
j'aimerais briller de nouveau tel un aurore,
mais ma peine jaillit de tous mes pores.

Mon coeur je le comprend maintenant,
il n'est pas près à aimé et pour longtemps,
je sais que l'amour viendra en son temps,
mon coeur restera cadenassé en attendant.




Dernière édition par le Lun 4 Sep - 22:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkshadow.aceblog.fr/
Angelus Demon
Qu'on est bien chez soi...
avatar

Masculin Nombre de messages : 139
Age : 33
Adresse : Quelque part dans la ville; qui sait?
Emploi : Avocat
Coté Coeur... : Aucune idée; de coeur il n'en a même pas.
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Le Recueil d'Angelus   Lun 4 Sep - 21:58



Un Coeur de Glace


J'ai essayé de tout comprendre,
j'ai tenté de tout entreprendre,
je n'ai jamais vraiment compris,
tous les pourquois de la vie.

Maintes fois j'ai essayé,
de pouvoir le traverser,
il a résisté sans frémir,
afin de me faire souffrir.

Je ne sais pas pourquoi,
il ne bat plus de joie,
il est dur comme la pierre,
moins que demain mais plus qu'hier.

Je recherche sa chaleur,
qu'il avait autrefois d'ailleur,
je parcours de grandes distances,
pour mettre fin à ma souffrance.

Vêtu d'un manteau je vais dehors,
derrière moi la nature s'endort,
à mes cotés celle-ci se meurt,
et devant moi elle se fige de frayeur.

J'ignore combien de temps cela prendra,
avant que je ne retrouve ma vie d'autrefois,
mais à travers le temps et l'espace,
je recherche mon coeur de glace.




Dernière édition par le Lun 4 Sep - 22:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkshadow.aceblog.fr/
Angelus Demon
Qu'on est bien chez soi...
avatar

Masculin Nombre de messages : 139
Age : 33
Adresse : Quelque part dans la ville; qui sait?
Emploi : Avocat
Coté Coeur... : Aucune idée; de coeur il n'en a même pas.
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Le Recueil d'Angelus   Lun 4 Sep - 21:59



Une vie sans vie


Je suis dans ce monde infâme,
à hurler à m'en fendre l'âme.

Personne ne m'entend toutefois,
je suis invisible, j'ignore pourquoi.

Je pleurs de toutes mes larmes,
je suis abandonnée et sans armes.

Je suis prisonnière de ma peur,
ce qui durcit davantage mon coeur.

J'essai de sourire et de vivre,
mais j'ai de la difficulté à survivre.

Dans ce monde vaste et sombre,
je ne vis que dans l'ombre.

Je sais que je n'ai pas ma place,
ni au travers du temps et de l'espace.

Ce monde n'est qu'un enfer,
je ne sais plus que faire.

Je touche le feu et il me pétrifie,
il est noir, froid et sans vie.

Je vis une vie sans sens,
personne ne sais ce que je pense.

Tout le monde me crois heureuse,
alors que je suis malheureuse.

Le suicide, oui j'y ai pensé,
mais un ange à l'oreille m'a chuchoté.

La vie Dieu me l'a donné généreusement,
je ne dois pas y mettre fin à l'instant.

La drogue je n'en ai jamais voulu,
mais maintenant je ne sais plus.

Je n'ai jamais touché la cigarette,
je ne sais même pas faire la fête.

Certains gens se prostitue, d'autre tue,
moi je me contente de ne pas être vue.

Pourquoi de nos jour la vie est difficile,
dans le temps tout était aussi facile.

L'on vie une vie que l'on ne connaît pas,
même si l'on sais qu'on n'y survivra pas.

Je vis une vie sans vie je le sais,
néanmoins, comparée à la mort, elle me plait!




Dernière édition par le Sam 9 Sep - 15:26, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkshadow.aceblog.fr/
Angelus Demon
Qu'on est bien chez soi...
avatar

Masculin Nombre de messages : 139
Age : 33
Adresse : Quelque part dans la ville; qui sait?
Emploi : Avocat
Coté Coeur... : Aucune idée; de coeur il n'en a même pas.
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Le Recueil d'Angelus   Lun 4 Sep - 22:00



Un humain chialeur qui m'a crié dessus


Je me suis faite gentille,
je lui est fait une vrille,
je lui ai fait une offre,
il l'a mise dans un coffre.

Je peux accepter un refus,
mais pas les gens qui me cris dessus,
en plus s'il n'a aucune raison de le faire,
inutile de m'envoyer en enfer.

Je peux comprendre la défense,
je peux sentir une peine intense,
l'on peu se sentir agressé,
et ainsi vouloir se baricader.

Pourquoi les gens grimpent sur les murs,
aussitôt qu'on leur parle d'un ton dur,
on essai de leur faire voir la vérité,
et il ne font rien d'autre que de chialer.

La vérité fais mal c'est vrai,
mais on ne la fui que par exprès,
cessez de vouloir faire le monde à votre façon,
il ne changeras pas juste pour votre condition.

Un fait est un fait réel,
même s'il commet un mal éternel,
admettez que vous avez tort,
et vous aurez un coeur en or.

J'ai été gentille avec lui,
rien de méchant je ne lui ai dit,
son échange était exagéré,
et il m'a envoyé promener.

Je ne comprend pas les humains,
d'être surpassés, ils craints,
pourquoi ne pas laisser son coeur,
au lieu d'agir en simple chialeur.




Dernière édition par le Lun 4 Sep - 22:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkshadow.aceblog.fr/
Angelus Demon
Qu'on est bien chez soi...
avatar

Masculin Nombre de messages : 139
Age : 33
Adresse : Quelque part dans la ville; qui sait?
Emploi : Avocat
Coté Coeur... : Aucune idée; de coeur il n'en a même pas.
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Le Recueil d'Angelus   Lun 4 Sep - 22:01



Aucune Place


Je touche un feu de glace,
il me fait parcourir l'espace,
j'essai de le prendre en chasse,
mais il se fond dans la masse.

Dans ce monde vaste et grand,
qui n'est ni chaste ni blanc,
je ne suis plus qu'une enfant,
qui recherche sa maman.

Seule je suis née,
je ne suis que peu aimée,
à la marelle j'aimerais jouer,
du futur sans me soucier.

J'aimerais pouvoir comprendre,
j'aimerais bien entreprendre,
une voix j'aimerais entendre,
qu'elle me souffle des mots tendres.

Je ne connais pas ma ville,
cela me semble difficile,
plus rien n'est facile,
quand on est plus agile.

Avant je sautais sans avoir peur,
je n'avais aucune rage au coeur,
je n'ai peut-être pas de soeur,
mais je connaissais le bonheur.

Une place, je n'en ai pas,
je suis née sans savoir pourquoi,
à jamais dans ma tête se posera,
la question qui sans réponse, restera.




Dernière édition par le Lun 4 Sep - 22:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkshadow.aceblog.fr/
Angelus Demon
Qu'on est bien chez soi...
avatar

Masculin Nombre de messages : 139
Age : 33
Adresse : Quelque part dans la ville; qui sait?
Emploi : Avocat
Coté Coeur... : Aucune idée; de coeur il n'en a même pas.
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Le Recueil d'Angelus   Lun 4 Sep - 22:05



Rêve


Je volais tout près du soleil,
tout n'était que pure merveille,
je chantais avec les oiseaux,
il n'y avait rien de plus beau.

Je nageais avec milles-et-un poissons,
c'est au son des vagues que nous danssions,
je rigolais avec des poissons-perroquets,
et avec des anguilles je flirtais.

Dans la fôrêt je gambadait gaiement,
sur l'herbe je sautillais rapidement,
mon temps, je ne voulais prendre,
je ne voulais rien entendre.

Je me retrouvai dans une grande salle,
bien assise sur un pied d'estalle,
les gens dansaient autour de moi,
ils me souriaient, j'ignorais pourquoi.

Une belle robe blanche je m'assertis,
une présence à mes côtés je ressentis,
je me retournai vers un jeune homme,
qui me tendit une rouge pomme.

Je la pris entre mes mains,
qu'elle est délicate, c'est certains,
je mordis dedans, c'était ennivrant,
le parfum de la pomme dans l'air s'éparpillant.

Soudain autour de moi tout disparût,
y compris la pomme, je m'en voulu,
je commencai à avoir peur,
quand une voix raisonna dans mon coeur.

Fais moi confiance", disait-elle,
elle me chanta cette ritournelle,
je me laissai bercer dans le noir,
au loin apparût une lueur d'espoir.

Je voulais disparaître, je fermai les yeux,
en les rouvrant, j'étais dans un feu,
je voulu crier à l'agonie,
mais malgré les flammes, j'étais en vie.

Par delà les chaudes flammes,
celles-ci dansaient pour mon âme,
pour la première fois je me sentis bien,
je ne voulais pas qu'il y est une fin.

Fermant les yeux pour les rouvrir plus tard,
je fut surprise de trouver une marre,
me redressant lentement sur mes jambes engourdies,
je reprenai tristement conscience de la vie.

Je regardai autour de moi,
sans trop savoir, je connaissait l'endroit,
je m'écroulai sur le sol furieusement,
je refermai les yeux, pensivement.

Les yeux fermés ne sont qu'une trève,
aussi lente et brillante qu'un coulis de sève,
je regrette maintenant mon sommeil quand je me lève,
car toutes ces choses magnifiques n'étant qu'un rêve.




Dernière édition par le Lun 4 Sep - 22:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkshadow.aceblog.fr/
Angelus Demon
Qu'on est bien chez soi...
avatar

Masculin Nombre de messages : 139
Age : 33
Adresse : Quelque part dans la ville; qui sait?
Emploi : Avocat
Coté Coeur... : Aucune idée; de coeur il n'en a même pas.
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Le Recueil d'Angelus   Lun 4 Sep - 22:06



Lire


J'ai ainsi la possibilité,
de pouvoir enfin m'échapper,
et si jamais je suis blessée,
je sais que je serai soignée.

À travers mille-et-unes contrées,
dans des mondes biens éloignés,
des centaines de preux chevaliers,
combattent des dragons sur leur vaillant destrier.

Je croise des anges aux ailes dorées,
ou encore des démons singuliers,
d'une façon ou d'une autre je sais,
que le bien et le mal s'affrontent d'emblée.

Dans les profondeurs d'un océan déchaîné,
secoué de vagues, sur des roches fracassées,
des pirates qui, de l'or, veulent piller,
ou des sirène, sur les plages, que l'on entend chanter.

En lisant je peux vraiment m'évader,
sur la terre, nul ne peut me rammener,
la tête dans les nuages je suis née,
mais les pieds sur terre, je dois rester.




Dernière édition par le Lun 4 Sep - 22:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkshadow.aceblog.fr/
Angelus Demon
Qu'on est bien chez soi...
avatar

Masculin Nombre de messages : 139
Age : 33
Adresse : Quelque part dans la ville; qui sait?
Emploi : Avocat
Coté Coeur... : Aucune idée; de coeur il n'en a même pas.
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Le Recueil d'Angelus   Lun 4 Sep - 22:07



La Mort de Près


Ce matin j'ai pris mes clés,
dans le brouillard je me suis engagée,
sur la pédale j'ai appuyée,
curieusement, cela n'a pas fonctionné.

Je me suis mise à paniquée,
tout de suite mon Dieu j'ai priée,
sous un regard appeuré,
à l'envers je me suis bientôt retrouvée.

Dans mes veines battaient mon sang,
elles auraient pu exploser en-dedans,
de la vie sous un faible subconscient,
j'ai vu que mon chandail n'était plus blanc.

Sous une grande peine d'enfant,
me redressais-je désespérément,
c'est de ma prison de métal qu'en sortant,
couverte de sang, m'écroulai-je en pleurant.

Des gens vinrent à ma rencontre de surcrois,
je me suis mise à pleurer dans leurs bras,
ceux-ci ne me connaissait vraiment pas,
mais accepter mes larmes, pourquoi pas?

C'est à l'hopitâl que l'on m'amenât,
c'est là que de nombreux médecins m'examinât,
je grelottait bientôt de froid,
dans mon sang coagulé, pétrifiée d'effroi.

Un accident d'auto, c'est vite arrivé,
on a pas toujours le temps de le voir se déclencher,
sur les routes nous seront sans cesse en danger,
mais que voulez-vous, c'est notre seul moyen de voyager.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkshadow.aceblog.fr/
Angelus Demon
Qu'on est bien chez soi...
avatar

Masculin Nombre de messages : 139
Age : 33
Adresse : Quelque part dans la ville; qui sait?
Emploi : Avocat
Coté Coeur... : Aucune idée; de coeur il n'en a même pas.
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Le Recueil d'Angelus   Lun 4 Sep - 22:20



Ma meilleure amie


Elle est ma meilleure amie,
on sait que c'est pour la vie,
il n'y aura aucun soucis,
ni même quand nos vies seront finies.

Jadis nous nous sommes rencontrées,
en silence nous nous sommes regardées,
en aucun cas nous nous sommes parlées,
côte à côte, nous nous sommes contentées.

Sans que l'une ne dise quoi que ce soit,
l'autre comprend tout, l'on ne sait pourquoi,
nous nous retirons ensemble du monde parfois,
c'est ainsi que nous vivons chez moi.

Elle ne mange pratiquement pas,
jamais elle ne dort, c'est comme ça,
la nuit, elle me rend visite et comme cela,
l'une pour l'autre, nous serons toujours là.

Elle me suit partout, même à l'école,
dans les classes ou sur les heures de colle,
jamais l'on nous prend pour de vraies "fol les",
même si des heures durant, nous fixons le sol.

Elle est ma meilleure amie,
on sait que c'est pour la vie,
il n'y aura aucun soucis,
la solitude, c'est ainsi!




Dernière édition par le Lun 4 Sep - 22:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkshadow.aceblog.fr/
Angelus Demon
Qu'on est bien chez soi...
avatar

Masculin Nombre de messages : 139
Age : 33
Adresse : Quelque part dans la ville; qui sait?
Emploi : Avocat
Coté Coeur... : Aucune idée; de coeur il n'en a même pas.
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Le Recueil d'Angelus   Lun 4 Sep - 22:21



La Peur


Pourquoi tout s'est enflammé?
Pourquoi l'ardoise s'est effacée?
Pourqui mon avenir s'est embrasé,
disparaîssant sous un nuage de fumée?

Je voyais très loin,
de l'aide je n'avais nul besoin,
malgré les dangers en coin,
je savais ou aller, au moins.

J'avais pleins de projets à miner,
des rêves à réaliser,
des enfants à procréer,
une flamme à déclarer.

Je voulais voir la Nouvelle-Guinée,
marcher sur les Champs-Élisées,
sur la lune, mettre le pied,
les Îles Caïmandes, visiter.

J'avais un travail à rêver,
un itinéraire à respecter,
des études à terminer,
une vie à commencer.

Une vie à vivre, j'ai souhaité,
maintenant la lumière s'est dispersée,
de ma vie je n'ai aucune idée,
je ne sais même plus ou avancer.

Je suis coincée parmis les requins,
je regarde au loin, il n'y a plus de fin,
je tend sur mon regard ma main,
mais je ne vois strictement rien.

Voilà vous savez tout,
mais ce n'est pas tout,
vous n'avez lu qu'un bout,
de ma vie sans dessus-dessous.




Dernière édition par le Lun 4 Sep - 22:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkshadow.aceblog.fr/
Angelus Demon
Qu'on est bien chez soi...
avatar

Masculin Nombre de messages : 139
Age : 33
Adresse : Quelque part dans la ville; qui sait?
Emploi : Avocat
Coté Coeur... : Aucune idée; de coeur il n'en a même pas.
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Le Recueil d'Angelus   Lun 4 Sep - 22:26



La Mort


Elle est venue me voir,
une grande faux à la main,
sous sa grande cape noir,
je vis disparaître mon destin.

Il était plus de minuit,
sans frapper elle est entrée,
dans ma chambre en pleine nuit,
de mon lit elle s'est avancée.

Effrayante et mystérieuse,
sur mon lit elle s'assit lentement,
captivante et silencieuse,
elle me bouscula doucement.

Elle se pencha lentement vers moi,
me tint par le bras pour que je ne cris pas,
même si je suis figée d'effroi,
je sais que je ne bougerai pas.

Près de mon oreille elle chuchote,
son souffle glacé me paralyse,
sous divers tons et notes,
elle m'explique ce qui sera de mise.

Le lendemain à l'école,
je suis aussi blanche qu'un drap,
je n'oublirai jamais les paroles
de la mort qui s'adressa à moi.

Attention...", disait-elle,
au châtiment éternel,
lève donc les yeux vers le ciel,
pour apperçevoir le mal en ribambelles".




Dernière édition par le Lun 4 Sep - 22:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkshadow.aceblog.fr/
Angelus Demon
Qu'on est bien chez soi...
avatar

Masculin Nombre de messages : 139
Age : 33
Adresse : Quelque part dans la ville; qui sait?
Emploi : Avocat
Coté Coeur... : Aucune idée; de coeur il n'en a même pas.
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Le Recueil d'Angelus   Lun 4 Sep - 22:27



Ode au Printemps


Avec un "P" l'on pardonne nos enfants,

avec un "R" l'on ris bien souvent,

avec un "I" l'on s'initie aux champs,

avec un "N" l'on nage en dansant,

avec un "T" l'on se tend vers les étangs,

avec un "E" l'on s'égaille en chantant,

avec un "M" l'on marie le beau temps,

avec un "P" l'on prépare de nouveaux plans,

avec un "S" l'on signe de bons bilans,

avec ces lettres l'on salue le Printemps.




Dernière édition par le Lun 4 Sep - 22:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkshadow.aceblog.fr/
Angelus Demon
Qu'on est bien chez soi...
avatar

Masculin Nombre de messages : 139
Age : 33
Adresse : Quelque part dans la ville; qui sait?
Emploi : Avocat
Coté Coeur... : Aucune idée; de coeur il n'en a même pas.
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Le Recueil d'Angelus   Lun 4 Sep - 22:28



Ne Désespère pas


Ne désespère pas,
suis le plus long chemin,
ne te détourne pas,
de ton magnifique destin.

Ne désespère pas,
tu dois continuer de vivre,
ne te détourne pas,
ne cesse pas de le suivre.

Ne désespère pas,
il te faut bien avancer,
ne te détourne pas,
de ce tortueux sentier.

Ne désespère pas,
malgré les monstres et les pierres,
ne te détourne pas,
au bout tu trouveras la mer.

Ne désespère pas,
tu dois gagner cette course,
ne te détourne pas,
ou tu perdras ta source.

Ne désespère pas,
car tu ne pourras pas,
faire d'aussi beau poèmes,
qui me bercent et que j'aiment.

Ne désespère pas,
tu as un si gros talent,
ne te détourne pas,
cesse de faire l'enfant.

Ne désespère pas,
vois l'avenir qui t'attend,
ne te détourne pas,
de tout cet acharnement.




Dernière édition par le Lun 4 Sep - 22:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkshadow.aceblog.fr/
Angelus Demon
Qu'on est bien chez soi...
avatar

Masculin Nombre de messages : 139
Age : 33
Adresse : Quelque part dans la ville; qui sait?
Emploi : Avocat
Coté Coeur... : Aucune idée; de coeur il n'en a même pas.
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Le Recueil d'Angelus   Lun 4 Sep - 22:28



Les Réponses d'une Mère


Dis maman, d'où est-ce que je viens?
De mon coeur, un choix du destin.

Dis maman, qu'est-ce que le destin?
C'est ce que tu tiens entre tes mains.

Dis maman, pourquoi est-ce que tu pleurs?
Parce que je comprend enfin mes erreurs.

Dis maman, comment on fait des erreurs?
On les fait quand on a peur.

Dis maman, où est donc papa?
Il te regarde grandir par l'au-delà.

Dis maman, qu'est-ce que l'au-delà?
Là ou les anges chantent pour toi.

Dis maman, pourquoi le ciel est bleu?
Pour combattre les rougeurs du feu.

Dis maman, pourquoi donc rouge est le feu?
Il doit être chaud pour briller dans tes yeux.

Dis maman, qu'est-ce que la vie?
C'est le souffle infini.

Dis maman, qu'est-ce que l'infini?
C'est un bonheur sans soucis.

Dis maman, pourquoi souffre le monde?
Par peur de tomber dans un gouffre immonde.

Dis maman, où voit-on ce gouffre immonde?
Le coeur en est un, de souffrance il abonde.

Dis maman, je ne comprend pas...
Chère enfant, ne t'en fait donc pas,
jamais, tout comprendre tu pourras,
vouloir tout savoir, jamais tu ne cesseras.

(Et c'est ainsi que pour la millième fois,
ma mère m'a prise dans ses
br as",
afin de me consoler de ce que je ne savais pas.)




Dernière édition par le Lun 4 Sep - 22:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkshadow.aceblog.fr/
Angelus Demon
Qu'on est bien chez soi...
avatar

Masculin Nombre de messages : 139
Age : 33
Adresse : Quelque part dans la ville; qui sait?
Emploi : Avocat
Coté Coeur... : Aucune idée; de coeur il n'en a même pas.
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Le Recueil d'Angelus   Lun 4 Sep - 22:29



Ode à quelqu'un d'effrayé


Je n'ai pas l'intention d'entrer dans ton jeu. Non je n'en ai pas l'intention et tu sais pourquoi? Non pas parce que j'ai peur ou que tu m'effrais, mais bien parce que JE t'effrai. Je sais très bien qu'en face à face, tu n'aurais jamais osée me traitée comme tu me traites en ce moment parce qu'en bon "gars manqué" que je suis, tu sais très bien que je t'aurais frappée sans pitié. Je me bat sans cesse et tu sais pourquoi? À cause de gens comme toi. Je n'ai pas peur de me défendre en cas de problèmes et je me bat quand c'est nécessaire. Mes amis ont presque peur de moi... Quoi qu'il en soit, je n'ai jamais eût peur de me soumettre à certaines exigences. Au fait, je ne me dit pas meilleure que tout le monde. Au contraire; je sais que je n'ai pas les meilleures notes de mon école et je sais aussi que je ne suis pas la fille la plus "se xy" du monde. Néanmoins, j'ai deux qualités bien distinctes que rares de nos jours sont les gens à posséder; la patience et la maturité.

Je suis toujours patiente avec tout le monde et je tolère bon nombre de choses. Je ne fais jamais confiance à ceux qui se méfient de moi et je n'essai jamais de me montrer supérieure à qui que ce soit. Non tu vois, je reste moi-même tout le temps. Bien que sauvage, je suis une jeune fille réfléchie et seule, toujours, parce que personne ne me comprend. Je n'essai jamais d'attirer l'attention sur ce que je ne suis pas. Tu vois, je n'essai jamais de me montrer supérieur mais néanmoins je sais une chose. Je sais que je vaut MIEUX QUE TOI et non pas parce que je suis forte ou bien solide ou encore avec une bonne défense, mais bien parce que je suis matûre. Je ne me bat pas sans raison. Je prend le temps d'écouter les autres quand ils ont besoin d'aide... J'essai de me montrer indulgente envers ceux qui ne peuvent se battrent et je me montre grande et forte POUR ceux qui ne savent se défendre. Je ne veux pas que l'on aie peur de moi; je veux juste être respectée pour ce que je suis; un être humain comme tout le monde. Si les gens ne peuvent respecter ça, alors c'est que le problème ne vient pas de moi; il vient d'eux... De gens comme toi. D'accord, ce que je m'apprête à écrire va sembler insensé pour bon nombre de gens mais... Je te pardonne.

Oui malgré tout je te pardonne. Tu m'as insultée, tu m'as humiliée, après moi tu as crié... Néanmoins, je ne t'en veux pas. Je sais que si tu as fais tout ça, c'est parce que tu as peur oui tu es effrayée. Tu crois que j'ai l'intention de t'écraser pour obtenir la victoire mais non, je n'en ferai rien. Si tu veux que je m'excuse alors je le ferai... Oui en effet j'ai l'intention de m'excuser mais pas envers toi. Non plutôt envers moi-même, et à tout le monde ici présent qui ont dû nous endurer, toi et moi. Parce que je n'ai pas compris plus tôt ma véritable peine je n'ai pas, réfléchie. J'aurais du comprendre plus tôt qu'il ne me servait à rien de tenter de discuter avec quelqu'un d'effrayer. Tu agis exactement comme un animal et j'aurais dû comprendre... Tu essais de mordre parce que tu es morte de peur et non pas parce que tu es méchante. Je suis désolé de ne pas l'avoir compris plus tôt.

Désormais je ne pourrirai plus la vie de mon entourage en tentant de me défendre ou de te comprendre... C'est vrai et, si tu veux m'insulter, que ce soit n'importe ou, alors vas-y. Je n'ai pas l'intention de me venger ni même de me battre. Tout comme un chien peut aimer jusqu'à la mort son maître. Je resterai là, sous les coups, sans tenter de m'enfuir. Tu auras beau me cracher dessus, me battre ou même me bruler vive, je ne broncherai pas. Je ne veux plus me battre parce que c'est inutile. Je resterai tout simplement là en attendant que ta peur se dissipe; parce que la mienne s'est dissipée il y a bien longtemps.




Dernière édition par le Lun 4 Sep - 22:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkshadow.aceblog.fr/
Angelus Demon
Qu'on est bien chez soi...
avatar

Masculin Nombre de messages : 139
Age : 33
Adresse : Quelque part dans la ville; qui sait?
Emploi : Avocat
Coté Coeur... : Aucune idée; de coeur il n'en a même pas.
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Le Recueil d'Angelus   Lun 4 Sep - 22:30



Douleur Invisible


Je ne sais vraiment pas pourquoi,
je suis vouée à être comme cela,
j'aimerais bien du bout des doigts,
pouvoir toucher ce qui ne va pas.

Heureuse jamais je ne me sens,
je regarde la vie d'un air tremblant,
de peur et d'efforts insatisfaisants,
je tente de comprendre à chaque instants.

La vie est trop courte pour souffrir,
surtout quand on sait qu'on va mourrir,
néanmoins rien ne sert de courrir,
si c'est pour être rejetée sans rien dire.

Les gens ne comprennent rien,
ils me disent que tout va bien,
de gestes plus ou moins feints,
ils me traitent comme l'une des siens.

Mais je sais que je suis différente,
même si ma douleur n'est pas apparente,
je la ressens, oui, elle est présente,
de la peine, de la souffrance elle me chante.

Tous les jours je me sens triste,
pour savoir, nullement besoin d'un analyste,
car décidément loin d'être optimiste,
je ne me sais que très pessimiste.

J'aimerais être heureuse de vivre,
que les odeurs de l'été m'ennivrent,
que de bonheur je puisse être ivre,
mais je ne trouve cela que dans les livres.

Je souffre d'une grande plaie,
béante, elle saigne d'un noir de jais,
la soigner et la refermer, oui j'aimerais,
mais que se passerait-il si j'y arrivais?

Décidément elle est invisible,
elle ne m'est même pas tangible,
quoi que ne la sachant pas invincible,
je ne trouve pas le point faible de sa cible.

Je ne sais pas si je suis désespérée,
peut-être qu'un jour je serai soignée,
mais en attendant de voir ce jour arriver,
je ne peux que laisser ma plaie saigner.




Dernière édition par le Lun 4 Sep - 22:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkshadow.aceblog.fr/
Angelus Demon
Qu'on est bien chez soi...
avatar

Masculin Nombre de messages : 139
Age : 33
Adresse : Quelque part dans la ville; qui sait?
Emploi : Avocat
Coté Coeur... : Aucune idée; de coeur il n'en a même pas.
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Le Recueil d'Angelus   Lun 4 Sep - 22:30



La Rivière


Ta vie me semble si fluide,
le chemin que tu suis est si limpide,
tu ne prends même pas le temps,
de comprendre les moments présents.
On dirait que tout t'es si facile,
au monde qui t'entoure, tu n'es pas docile,
tu te contentes de vivre ta vie,
peu importe ce que l'on te dis.
Tu ne connais ni peine, ni douleur,
tu ne ressens ni froid, ni chaleur,
personne ne peut choisir ton destin,
il y a longtemps que tu l'a pris en mains.
Tes vagues s'écrasent en maintes rafales,
impétueuses et téméraires, formant des spirales,
en harmonie avec le soleil au grand jour,
la nuit en guerre avec la lune, pour toujours.
De toutes ces qualités,
Ô rivière, je sais que tu peux gagner,
gagner contre le feu ardent,
celui qui me consume nonchalamment.




Dernière édition par le Lun 4 Sep - 22:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkshadow.aceblog.fr/
Angelus Demon
Qu'on est bien chez soi...
avatar

Masculin Nombre de messages : 139
Age : 33
Adresse : Quelque part dans la ville; qui sait?
Emploi : Avocat
Coté Coeur... : Aucune idée; de coeur il n'en a même pas.
Date d'inscription : 31/08/2006

MessageSujet: Re: Le Recueil d'Angelus   Lun 4 Sep - 22:31



J'Imagine


Je m'imagine dans une féerique contrée,
peuplée de dragons, de valeureux chevaliers,
ensevellis sous les ordres d'un roi frustré,
fort sur son trône, une reine à ses côtés.

Je m'imagine dans une vallée immense,
entourée d'une fôrêt aux arbres denses,
là ou les fées et les elfes danses,
à la souffrance et la douleur, jamais ils ne pensent.

Je m'imagine dans un toride désert,
ou la vie insipide y est comparée à l'enfer,
le sable tout aussi brûlant que l'air,
la ou l'on ne rêve plus que de la mer.

Je m'imagine sur une grande plage,
ou les gens, en masse, nagent,
soudain venant vers moi un petit page,
pour m'inviter à peindre mon image.

Je m'imagine sur le vaste océan,
dans un petit bateau, nul part voguant,
sur l'eau je me laisse bercer doucement,
écoutant les oiseaux qui là-haut chantant.

Je m'imagine dans une sombre forêt,
la ou chaque pas créer une ombre de jais,
le craquement des feuilles sous mes pieds m'effrais,
alors que de retrouver la lumière, j'essais.

Je m'imagine dans le grand espace,
ou les astres se déplacent en masse,
je ne peux qu'à une planète faire face,
je suis seule et j'ai enfin une place.

Je m'imagine est une puissante sorcière,
ou une magicienne avec sa chaudière,
infini est mon savoir, moins que demain mais plus qu'hier,
c'est ainsi que je me tiens droite et fière.

Voilà vous savez tout,
mais ce n'est pas tout,
car venu d'en dessous,
mon imagination dévore tout!




Dernière édition par le Lun 4 Sep - 22:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://darkshadow.aceblog.fr/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Recueil d'Angelus   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Recueil d'Angelus
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» recueil de blague
» Recueil
» Nana Tomes 1 à ... Ai Yazawa
» Découverte d'un vieux recueil Gendarmerie
» Evènements marquants au cours des siècles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Si Le Patio m'était conté... :: Le Quartier du Patio :: Résidences des Tournesols :: *Demon-
Sauter vers: