AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'album de Camille

Aller en bas 
AuteurMessage
Charlotte Sablon
Siouper admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 448
Age : 36
Adresse : Allée des lilas 116
Emploi : En cours de négociation
Coté Coeur... : Petit à petit, l'oiseau fait son nid....
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: L'album de Camille   Sam 15 Juil - 22:34

Charlotte avait entendu parler du dernière album de Camille et elle avait en plus entendu un morceau à la radio qu'elle avait trouvé superbe...Ni une ni deux, elle se dit qu'elle devait se l'acheter même si elle n'avait pas trop d'argent et qu'elle était en quête d'un job d'étudiant pour les week end.

elle n'aimait pas demander de l'argent à son oncle et à sa tante, cela la mettait mal à l'aise. De plus, elle était ensuite confrontée à la méchanceté incessant de sa cousine qui lui répétait sans cesse qu'elle n'avait fait que profiter toute sa vie....Mais, Charlotte, elle n'avait pas demandé à ce que ses parents meurent.....

vétue de son jean's favori tellement délavé qu'il en était preque blanc et quasiment troué avec un petit pull noir. Ses cheveux qu'elle portait courts pour le moment était coiffé en bataille...

Elle se dirigea donc, le sourire aux lèvres vers le centre commercial et plus précisément, le magasin de disque...

Elle pénétra dans celui-ci et salua le vendeur qu'elle ne connaissait pas vraiment. Elle savait juste par son ami Vincent qu'ils étaient cousins mais, elle n'en savait pas plus.

Timidement, elle se balada dans les allées à la recherche de ce qui pouvait faire son bonheur et jetant de temps à autre un coup d'oeil à d'autres cd de chanteur ou chanteuse qu'elle aimait.

Puis, son regard se posa sur le vendeur pour plusieurs raisons.

Tout d'abord, elle n'aviat toujours pas trouvé de quoi faire son bonheur malgré les longues minutes qu'elle venait de passer à la recherche de son cd mais de plus, il avait une drôle d'allure...

Il était plutôt joli garçon, avec un style bien à lui, bien à part, mais une drôle d'allure, un peu nonchalante....

Cha se rendit compte qu'elle le regardait sans doute avec beaucoup d'insistance et avant qu'il ne le remarque ou se pose trop de question, elle s'avança vers le jeune homme pour lui demander un conseil:

"Salut, excusez-moi, vous n'auriez pas reçu l'album de Camille par hasard ?"

Elle le le fixa de ses grands yeux en attendant une réponse, le sourire aux lèvres.

_________________


une choute pour une choupinette toute choubidou est une pimprenelle pour un papillon et une hirondelle pour un amazone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho Da
Invité



MessageSujet: Re: L'album de Camille   Sam 15 Juil - 22:55

Cette journée avait très bien débuté pour Antho. Un matin par contre aussi pénible et difficile qu’a chaque fois mais il était habitué. Il avait travaillé la veille sur une nouvelle pièce jusqu’aux petites heures du matin. Cette pièce qui était la troisième de sa série MAX qu’il appréciait particulièrement. Il ne cessait de faire et refaire de remixe de cette mélodie pour lui donner de plus en plus de face différente tout en respectant la même base musicale.

Il s’était vêtue ce matin là d’une chemise grise et avait mit ses lunettes. Il avait également un pantalon cargo noir qu’il aimait beaucoup à cause de ses multiples poches dans lesquelles il pouvait y glisser ses clés et autres trucs.

Mais son travaille lui demandait beaucoup. Ce matin, après y avoir longuement pensé, il avait décidé d’afficher une offre d’emplois. Quelqu’un qui pourrait combler les fins de semaine pour qu’Antho puisse se reposer un peu. Peut-être aussi quelques soirs de semaine lui feraient du bien. Il avait fait imprimer une petite affiche sur une feuille blanche :


Employé(e) recherché(e) :
Pas d’expérience nécessaire
Disponible les fins de semaines et les soir de semaine
Demande un minimum de connaissance dans le monde la musique.


Donc il débuta sa journée lentement en ouvrant le magasin. Comme à l’habitude, il déverrouillait la porte pour marcher rapidement dans le fond de la boutique afin d’aller désactiver le système d’alarme. Par la suite il ouvrit les lumières et le système de son. Il était bientôt 10h alors Antho ouvrit les portes les faisant tenir ouverte à l’aide de petit triangle de bois.

Il reçu quelque clients dans la matinée et vendu environ 3 disques. Une vielle dame était venue acheter un disque de musique d’ambiance de plage. Un jeune garçon était venu lui acheter un album de Mickey 3D et un homme dans la trentaine un CD des grands succès d’Elvis Presley.

Durant l’après-midi, une cliente particulièrement jolie entra dans le magasin. Antho était pendant se moment en train de feuilleter un catalogue de vêtements pour sa prochaine commande. Celle-ci le salua gentiment et Antho lui rendit le sourire. Il continua à tourner les minces pages de papier recyclé du dépliant quand après quelques minutes, la fille vint lui parler.


« L’album de Camille ? » dit il avec un fin et mince sourire.

Il connaissait bien sa cousine Camille Fangard qui était la chanteuse de son groupe mais leurs albums n’était pas certifier et en recherche de compagnie de disque. Elle devait être une amie de Camille ou une connaissance.

« Vous parlez d’une Camille en particulier ? Elle a peut-être un nom d’artiste car je ne connais pas de chanteuse solo ayant ce nom »

Oh il savait bien de qui elle parlait mais il voulait l’entendre le dire. Il voulait entendre la cliente lui dire que c’était sa cousine à lui. Cette Camille dont il était vraiment fier. Elle avait donné une magnifique performance lors de l’enregistrement du single qu’ils avaient fait il y a plusieurs semaines.

« Peut-être auriez vous son nom de famille ? Je pourrais vérifier dans mes registres. Je peux chercher avec le nom des membres du groupe aussi à l’aide d’Internet et ensuite vous commander l’album. »
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte Sablon
Siouper admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 448
Age : 36
Adresse : Allée des lilas 116
Emploi : En cours de négociation
Coté Coeur... : Petit à petit, l'oiseau fait son nid....
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: L'album de Camille   Sam 15 Juil - 23:38

[En fait, je faisais allusion à camille une chanteuse française mais je n’ai pas pensé que tu étais canadien, mais c’est pas grave, j’aime ton trip, on part la dedans….]

Le jeune homme n’avait pas l’air de connaître l’album de Camille, pourtant, elle était sûre qu’on lui avait bien parler de Camille. Elle l’avait entendu sur la radio de l’Université, elle existait donc bien…pourtant, elle n’avait aucun idée du nom des membres du groupe, de son nom de famille….La seule Camille qu’elle connaissait un peu était la sœur de Vincent.

Enfin, on pouvait dire qu’elles étaient copines, surtout depuis la nuit passée, où elle l’avait retrouvé dans le bar dans un piteux état. Elle avait réfléchi mais son visage était perplexe, elle en fit même une petite grimace…. :


« Eh bien, pour tout vous dire, je n’ai aucune idée du nom de famille, ni même du nom du groupe…mais…. »

Elle sortit de son petit sac un petit lecteur MP3 où elle avait demandé au Dj de la radio locale de l’école de lui envoyé par Msn. Il s’était contenté de lui dire :

« écoute c’est Camille, le morceau que tu m’as demandé…. »

Elle ne lui avait demandé aucune précision, elle n’avait pas eu le temps, sa chère cousine avait exigé l’ordinateur…et pour préserver une ambiance conviviale dans la petite maison où elle vivait, elle préférait souvent se taire et s’écraser quand ils ‘agissait de sa cousine, et ce, contrairement à ses habitudes.

Elle inséra une des oreillettes dans son oreille pour chercher le bon morceau et une fois qu’elle l’eut trouvé, elle tendit au vendeur l’autre oreillette :


« C’est elle……et je n’en sais pas plus….. et pour ce qui est du nom de famille, la seule Camille que je connaisse, c’est la sœur de Vincent….je suppose qu’il me l’aurait dit si sa sœur chantait…. »

Et voila qu’elle parlait à ce pur inconnu de gens qu’il ne devait sans doute pas connaître. Se rendant alors compte de sa bêtise, elle s’excusa :

« Oh, je suis désolée, je parle toujours beaucoup, ce sont des amis à moi….Enfin voila, je sais pas si ça vous plait et si vous connaissez mais si vous pourriez m’aider….c’est ce qu’on appelle un coup de cœur pour moi…..j’ai adoré dès la première écoute…. »
La chanson venait de se terminer et elle tira sur le fil de son oreillette pour la faire tomber éteignant par la suite son lecteur Mp3

Elle regardait le jeune homme, un air intrigué, elle était plutôt pressée de savoir si il connaissait…il avait parlé de le commander mais si cette manœuvre coûtait plus cher, elle ne saurait sans doute pas se l’offrir….et avant de faire perdre son temps au propriétaire du magasin, elle le prévint :


« Dites, vous avez parler de le commander, mais, je suppose que ça doit coûter plutôt cher ? je n’ai pas spécialement les moyens pour le moment….je…enfin, comment dire…. »
Elle était génée de devoir avouer qu’elle n’avait pas les moyens de s’offrir ce CD sans se mettre sur la peille :

« disons que je dois me débrouiller seule et si il est plus cher que je n’avais prévu, j’aime autant ne pas vous faire perdre votre temps, je reviendrai le mois prochain….. »

Elle reviendrait lorsqu’elle toucherait le montant de sa pension d’orpheline, après en avoir donné une partie à sa tante pour les frais supplémentaires qu’elle engendrait…

Elle était mal à l’aise. Elle était toujours plutôt discrète sur sa situation, mais il arrivait parfois qu’il était plutôt compliqué de cacher qu’elle ne roulait pas sur l’or. Elle devint un peu rouge et baissa les yeux, évitant soigneusement le regard qu’elle se doutait pitieux du vendeur.

_________________


une choute pour une choupinette toute choubidou est une pimprenelle pour un papillon et une hirondelle pour un amazone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho Da
Invité



MessageSujet: Re: L'album de Camille   Dim 16 Juil - 0:48

Non Antho ne connaissait pas la chanteuse Camille. Sans doute un artiste Français. Lui venait d’Angleterre alors ne connaissait pas beaucoup les artistes Français. D’ailleurs il avait beaucoup de CD dans son inventaire mais jamais il ne pourrait tous les savoir par cœur alors il décida de consulter son ordinateur.

Il se plaça donc derrière le clavier et ouvrit son programme. Elle ne parlait par contre pas de la cousine d’Antho puisqu’elle affirmait la connaître et ignorer le fait qu’elle faisait partie de son groupe. Donc elle le gardait encore secret. Selon Antho c’était malhonnête mais évitait bien des problèmes avec les Fangard. Donc cette fille était une connaissance de Vincent. Celui qui était bien bas dans l’estime d’Antho due au mépris qu’il avait envers sa sœur. Antho lui avait prit en quelque sorte, son rôle mais cela n’avait pas plu au reste de la famille.

Pendant qu’il cherchait ses informations dans l’ordinateur, la cliente commençait à sembler un peu nerveuse. Elle lui parlait de sa chanteuse et qu’elle l’avait adoré à la première écoute.

Antho lui sourit et trouvait ça drôle mais ne dit rien de plus. Elle semblait un peu être mal à l’aise avec le fait qu’il lui ait proposé de commande le CD mais Antho savait bien qu’il n’y avait aucun changement de prix si ce n’était que quelques jours d’attente.


« Ne t’en fais pas il n’y aura aucun changement au prix et si sa se trouve, je l’ai en magasin simplement que je ne peux pas retenir tout les titres que j’ai en stock. »

Il ne voulait pas perdre une cliente bien sûr alors il serait probablement capable de lui faire un prix respectable. Mais voilà qu’il trouva dans sa liste deux album d’une chanteuse nommée Camille.

« Ah voilà ! J’ai ici deux albums d’une certaine Camille. »

Il vérifia le numéro de série puis sortit d’en arrière du comptoir. Il l’avait en stock alors il décida d’aller le chercher dans les rangers. Probablement que la jeune fille ne l’avait simplement pas vue. Il alla dans la section réservée aux artistes locaux et fouilla quelques secondes pour en sortir deux pochettes.



« C’est son plus récent album, Le Fil. Il est 16,99€. Sinon j’ai aussi son album Live qui est lui 13,99€. »

Il leva la tête vers elle pour lui sourire gentiment. Il aimait bien être amicale et sociable avec ses clients. En plus, elle connaissait sa cousine et son cousin. Bien sur il n’allait pas en parler car si c’est le cas, elle devait surment avoir entendu parler d’Antho en mal de la part de Vincent.
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte Sablon
Siouper admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 448
Age : 36
Adresse : Allée des lilas 116
Emploi : En cours de négociation
Coté Coeur... : Petit à petit, l'oiseau fait son nid....
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: L'album de Camille   Dim 16 Juil - 1:13

Elle s’était appuyée sur le comptoir, jouant avec les écouteurs de son mp3, se justifiant comme elle pouvait et attendant la réponse du vendeur qui très sympathiquement la rassura sur le prix. IL restait inchangé, et peu importe que l’on commande ou non. Elle était rassurée et cela pouvait se lire sur son visage et dans son attitude…

« Ah eh bien tant mieux……j’aurais été ennuyée, et puis, quand j’ai envie de quelque chose, je me fais vite une maladie si je n’arrive pas à l’obtenir… »

Elle se mit à rire parce qu’il était vrai qu’elle était plutôt déterminée et qu’elle mettait souvent tout les moyens qui lui était possible pour réussir ce qu’elle entreprenait ou obtenir ce qu’elle voulait…..

« Dans ce cas, je ne sauais vous dire si c’est un caprice ou de la détermination mais…En tout cas c’est super d’avoir ouvert ce magasin….l’ancien était plutôt mal achalandé et puis…..ca fait longtemps que vous êtes ici ?. »

Elle se rendit très vite compte qu’elle parlait beaucoup, beaucoup trop et qu’elle posait des questions qui ne la regardait pas….elle s’excusa, ne voulant pas paraître mal polie :

« JE suis désolée, je suis bavarde et curieuse, je m’excuse sincèrement…..vous n’êtes pas obligée de répondre…D’ailleurs, je comprendrais tout à fait…. »

Elle baissa encore une fois la tête….Décidément, cette journée n’était pas des plus simples entre sa dispute avec sa cousine et sa maladresse habituelle certes, mais dont le malaise aurait été volontiers mise à l’écart.
Le jeune homme avait trouvé les cds que Charlotte cherchait, ou du moins, il en avait trouvé deux alors, qu’elle n’en avait besoin que d’un….elle était bien tentée de prendre les deux, mais elle n’avait pas les moyens pour le moment. Sans hésiter, elle lança avec beaucoup de joie remplaçant ainsi son malaise d’il y a quelques instants, comme s’il ne s’était rien passé :


« OH, génia, vous l’avez, je suis trop contente……sans hésitation, je prendrai le live, parce que c’est toujours plus agréable…… »lança-t-elle avec un enthousiasme et une spontanéité qui la caractérisait.

Et puis, regardant son argent, elle se dit qu’après tout, la musique était la seule chose qui lui faisait du bien quand elle se sentait malheureuse de la mort de ses parents et la méchanceté du monde alentours. Elle se ravisa, se disant qu’elle se priverait le temps quelques temps… :

« oh, et puis non, tant pis, je me débrouillerai….je vais prendre les deux s’il vous plait….après tout, il n’y a que la musique qui adoucisse le monde n’est ce pas…. »

Elle-même musicienne, elle savait que trop combien il était bon de se relaxer sur de la musique, en jouant ou en chantant. Elle savait le grand pouvoir que la musique pouvait avoir sur les esprits les plus échauffées ou les plus meurtris. Dans la mort de ses parents, la musique, sa passion avait été son échappatoire….

« Combien je vous dois ? »

Elle était toujours souriante, heureuse d’avoir trouvé son cd, et pressée d’écouter et d’entendre les magnifiques textes de Camille….

_________________


une choute pour une choupinette toute choubidou est une pimprenelle pour un papillon et une hirondelle pour un amazone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho Da
Invité



MessageSujet: Re: L'album de Camille   Dim 16 Juil - 3:56

Elle était en effet très bavarde. Antho lui trouvait ça drôle mais en même temps agréable. La plupart des gens qui venait prendre ce qu’ils cherchaient, si ce n’était pas simplement pour venir fouiner sans rien prendre, et partaient après avoir payer sans trop engager de conversation. Mais elle au moins semblait un peu s’inquiéter si peu dire des gens.

Elle semblait en effet très anxieuse à propos du fait qu’Antho n’aurait peut-être pas pu avoir son album au prix régulier. Par la suite elle commença à lui parler de sa boutique. Oui l’ancien était très moche. D’ailleurs il l’avait acheter à un prix très bas et pu tout rénover en neuf pour donner ce magasin dont il était très fier d’ailleurs et qui avait également un chiffre d’affaire beaucoup plus élever que celui de l’ancien propriétaire.


« Oui et bien je te dirais près de deux ans environ. Mais seulement 3 mois de vie jusqu'à maintenant pour le magasin. Je suis quand même fier de ce que j’ai fais. »

Elle s’excusa ensuite. Antho ne voyait pas trop l’intérêt de s’excuser car lui trouvait sa plaisant de discuter avec les gens d’ici. Mise à par son band, Camille et la malheureuse famille Fangard, Antho n’avait pas beaucoup de contacte en ville.

« Ah ne t’excuse pas » dit il en ricanant un peu.

Il avait sourit légèrement comme il le fait toujours dans ces situations. Soit un petit sourire pas trop grand et son regard qui ne changeait pas trop. Il avait cette allure de personne un peu indifférente mais qui voulait malgré elle et son apparence, socialisé et se faire des amis. On pourrait peut-être aussi dire qu’il s’agissait d’une sorte de timidité. Antho ne s’ouvrait pas beaucoup au gens qui ne sont pas proche à un certain niveau de lui.

Ensuite, elle hésita à prendre l’album Le Fil mais décida finalement de prendre les deux. Un choix difficile à faire semblerait il d’après elle et ses moyens.


« Ouais sans problème ! Tu sais, la musique est aussi beaucoup pour moi, enfin. »

Il retourna donc en arrière du comptoir et prit une espèce de clé pour retirer la protection de plastic. Il calcula ensuite les prix additionnés ensemble.

« Voilà, sa vous fait 33.56€ ! »

[Je n’ai aucune idée sur les taxes en France donc ^^’]

Il espérait ne pas la décevoir avec ce prix car il n’avait pas le choix. Cela était nécessaire pour son entreprise malheureusement. Il aurait bien aimé lui faire un prix d’ami mais il avait déjà descendu le prix qu’il aurait normalement chargé. Il ne le dit par contre pas.

« Tu veux un sac avec ça ? »

Il déposa un sac sur le comptoir. Un petit sac de plastic blanc ou on pouvait lire le nom du magasin : Non-stop Music. Un nom anglophone bien sur car il venait d’Angleterre. Soudain il eu un flash d’idée. Lui ne connaissait pas vraiment les artistes de la région et du pays comme il l’avait malheureusement prouvé avec elle. Il cherchait quelqu’un pour l’aider dans le magasin. Elle s’était également plainte d’un manque de fond. Antho allait donc lui proposer quelque chose.

« Dis moi, tu ne serais pas à la recherche d’un travail toi ? »

Il s’adossa sur les établies en arrière doucement pour ne rien faire tombé et pris un air interrogateur. Cependant, il avait gardé son petit sourire coupé au centre par son percing à la lèvre. Il ne voulait pas s’imposer alors sa question avait prit forme d’un simple renseignement pouvant avoir l’air d’un sujet de discutions commun.
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte Sablon
Siouper admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 448
Age : 36
Adresse : Allée des lilas 116
Emploi : En cours de négociation
Coté Coeur... : Petit à petit, l'oiseau fait son nid....
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: L'album de Camille   Lun 17 Juil - 0:22

Apparemment, il ne voyait aucun inconvénient à ce qu’elle lui pose des questions et à ce qu’elle parle beaucoup comme elle savait le faire….Faites les magasins avec Charlotte et si vous faites la fil à la poste, vous connaissez toutes les personnes un rien sympa qui la compose…un véritable machine à parler….

Elle cherche toujours à combler le vide de la mort de ses parents par des rencontres et la musique….par tout les moyens possibles qu’il existe pour se sentir mieux. Peut-être que seul le véritable amour pourrait l’aider à se sentir un jour mieux….Bien qu’elle doute que le manque d’un parent soit remplaçable de la sorte.

Dès lors, puisqu’elle ne devait pas s’excuser et que cela ne le dérangeait pas, elle se laissa s’exclamer :


« 2 ans ? je ne me rappelle pas vous avoir vu avant…C’est fou…je suis ici depuis que j’ai 16 ans….enfin, vous allez me dire, on ne peut pas connaître tout le monde mais bon….c’est tellement petit ici qu’on croise toujours quelqu’un….et je suis super physionomiste….enfin, félicitations pour votre magasin, il est vraiment super et bien achalandé…..Vous pouvez être fier de vous c’est vrai, il faut bien l’admettre… »

IL l’avait observé se poser les questions concernant ses finances et le choix de l’album à acheter pour enfin choisir les deux…. Il lui avait dit que la musique était important pour lui aussi….il était loin de s’imaginer que ça avait sauvé Charlotte lorsque ces parents sont morts

« Oui, la musique adoucit les mœurs n’est ce pas….enfin, c’est ce qu’on dit mais c’es tellement vrai…. »

Elle aviat prit les deux et prépara la somme que lui avait annoncé le jeune homme après avoir retiré la protection et l’anti vol de ses deux cds.

Elle déposa sur le comptoir la somme exacte après voir compté les euros…Toutes ces monnaies….


« s’il vous plaît… » avait-elle dit gentiment.

Il lui proposa un sac dont elle s’empara pour y déposer les albums qu’elle avait espéré au prix de se priver d’une sortie ou l’autre entre ami :

Soudain, alors qu’elle s’apprétait à quitter la boutique en saluant le jeune homme qui avait été somme toute fort sympathique, il lui posa une question qu’elle avait trouvé un peu incongrue… Si elle cherchait du travail ? mais bien sûr…évidemment qu’elle avait besoin de travailler…Elle ne supportait plus entendre sa cousine lui reprocher de lui voler le pain de la bouche alors qu’elle donnait la moitié de sa pension d’orpheline à son oncle et à sa tante.

Sur le coup, elle ne sut quoi répondre à part peut-être, d’un ton interrogateur :


« Oui, en effet, j’ai perdu mon travail après le mois de juillet, la boutique a fermé…. Pourquoi ? »
S’il avait déposé sur la vitre une annonce, elle n’y avait pas prêté attention en rentrant, c’est pourquoi elle ne savait de quoi il lui parlait bien qu’elle espérait sincèrement qu’il aurait besoin de quelqu’un…

Sa journée, qui avait plutôt mal commencé à cause de sa cousine aurait été presque parfaite, presque parce que même une proposition comme celle la , ne l’aurait pas aider à se sentir mieux dans sa peau….

Malheureusement, amoureuse d’un autre que son petit copain, elle savait que ce qu’elle faisait n’était pas bien, mais elle avait tellement besoin d’affection, de se sentir réellement aimée….Chez son oncle et sa tante, elle n’était qu’un intruse….

_________________


une choute pour une choupinette toute choubidou est une pimprenelle pour un papillon et une hirondelle pour un amazone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho Da
Invité



MessageSujet: Re: L'album de Camille   Mar 18 Juil - 9:52

Sa cliente était très énergique. Elle parlait et parlait telle une machine. Antho lui trouvait ça très drôle mais il l’exprimait en souriant légèrement. Oui bon elle aimait parler et Antho aimait bien le gens sociable ainsi il ne pouvait se le cacher.

Elle le félicita encore pour son magasin. Il trouvait sa flatteur bien sur car il avait fait, lui et ses amis la plus grosse partie du travail. Toutes les décorations et l’emplacement, le classement, l’éclairage, c’était avec les autres membres de son groupe qu’il avait fait cela. Ils s’étaient tous portés volontaire pour empêcher Antho de payer des ouvriers pour faire le travail à leur place. Enfin c’est à ce que servent les amis non ?

La musique semblait quelque chose qui avait apporté quelque chose à sa vie. Les gens avaient plusieurs raisons d’aimer particulièrement la musique. Antho lui ce fut son échappatoire lors de son adolescence. Cet art dont lui-même en artiste était important. Il se défoulait dans celle-ci. Lorsqu’une frustration, une peine ou encore une joie prenait place dans son cœur, il allait traduire ses émotions dans la composition. Lui-même s’était déjà enregistrer chanter mais il ne se trouvait pas assé bon interprète mais c’était le contraire. Il n’en avait jamais parlé à son groupe car il préférait être derrière les consoles que devant un micro.

Enfin, pour en revenir à la proposition, Antho avait grandement besoin de temps pour lui est avait les moyens de se payer des employés. Il avait aussi besoin de quelqu’un de la région car il n’y connaissait que peu en musique Française.


« Et bien je recherche quelques employés. »

Il pointa alors la feuille qui était collée sur le comptoir. Cette feuille qui était d’ailleurs affiché sur la porte ouverte.

« Et bon, je ne veux pas porter de jugement…enfin, tu sembles quelqu’un de sociable et j’aimerai bien avoir quelqu’un comme ça derrière le comptoir. Peut-être est-ce un peu précipité mais je suis le seul a travailler ici et j’ai besoin de temps moi si tu vois ce que je veux dire. »

Il n’aimait pas paraître soudain ainsi mais il voyait en elle un petit quelque chose qui lui plaisait bien. Et puis Antho trouvait qu’une présence féminine dans ce magasin pourrait attirer plus de gens et donner un peu plus de vie.

« D’ailleurs, comme tu l’as vue, je ne connais pas très bien les artistes régionaux, alors je veux de préférence quelqu’un d’ici. »

Antho espérait qu’elle allait répondre du moins avec enthousiasme et non avec méprit. Elle cherchait un travaille car elle avait perdu le sien la dernière fois. Non car elle n’était pas compétente mais bien parce que son employeur avait du fermé l’entreprise. Antho ne la connaissait pas beaucoup mais si elle acceptait, il allait bien sur lui faire passé une sorte d’entrevue.
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte Sablon
Siouper admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 448
Age : 36
Adresse : Allée des lilas 116
Emploi : En cours de négociation
Coté Coeur... : Petit à petit, l'oiseau fait son nid....
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: L'album de Camille   Mar 18 Juil - 17:06

Charlotte continuait à le regarder de son air interrogateur, elle se demandait bien pourquoi il s’intéressait au travail qu’elle n’avait plus et qu’elle cherchait. Au fond, elle espérait réellement qu’il lui propose un emploi mais elle ne se rappelait pas avoir une affiche ou un annonce. Maintenant peut-être avait-elle mal regarder après tout, c’était loin d’être improbable vu la vitesse à laquelle elle avait pénétré dans le magasin à la recherche de son fameux cd….

Comme d’habitude, elle ressortait avec 2 cd plutôt qu’un…Elle avait du mal à être raisonnable….quand ils s’agissait de quelque chose dont elle avait vraiment envie.

Elle s’avança un peu, comblant la distance qui la séparait du comptoir qu’elle venait de quitter quelques secondes à peine auparavant et elle eut la réponse qu’elle attendait…..BINGO….il cherchait des employés.

Charlotte de son enthousiasme habituel, combla cette fois toute la distance la séparant du comptoir, y redéposant son sac contenant les cd sur celui-ci observant le propriétaire, attentive à tout ce qu’il était en train de lui expliquer….Il la trouvait sociable….et c’était vrai, et c’était même pire depuis la mort de ses parents….Elle pensait qu’être entourée de beaucoup d’amis et d’être reconnue un peu partout ou elle allait, la débarrasserait de cette sensation de solitude constante… Evidemment, on ne comble pas ssa famille par des amis mais, ca la rassurerait, cette impression d’avoir l’impression qu’elle pouvait réellement compté sur des amis sincères….sauf qu’on ne fait pas toujours que des rencontres sincères…mais ça, c’était une autre histoire…..

De plus, il avait besoin de temps, et Charlotte en avait sans doute plus que lui…la vie d’étudiante à l’université offre la possibilité de gérer son temps avec le plus de parcimonie possible certes, mais à son gôut. Aucune obligation de suivre les cours….et puis, travailler toute l’année faisait partie de son emploi du temps, donc, en fait, elle était habituée à s’organiser de façon à pouvoir etudier, pratiquer la musique, voir ses amis, son petit ami et travailler dans la boîte ou elle travaillait avant.

Il cherchait quelqu’un d’ici…..bah, elle était bien au patio depuis quelques années, mais avant tout, elle était française, et c’était sans doute à cela dont il faisait allusion.

Son sourire s’agrandissait au fur et à mesure où elle se rendait compte que oui, peut-être elle pouvait correspondre au profil qu’il cherchait.


« Ben écoutez, moi je suis partante, si je peux vous convenir….j’écoute beaucoup de musique, des vieilles choses comme les plus récentes et c’est vrai que j’écoute beaucoup de musique française…pas exclusivement mais beaucoup …donc pour ça, je pense pouvoir vous aider….et puis, ben, je vais pas tenter de vous faire croire que je suis une timide c’est pas vrai donc…. Et je n’avais même pas remarquer l’affiche, ou je crois que je vous aurais déjà harceler avec ca…. »

Elle éclata de rire, elle ne savait cacher sa joie, maintenant, rien n’était sûre, peut-être qu’il changerait d’avis, et elle avait toujours travailler, elle se doutait qu’il allait sans doute la prendre à l’essai ou lui poser quelques petites questions, mais, elle se sentait d’attaque….de toute manière, elle était déterminée et sa détermination était de loin une grande force

« Ben, moi je suis tout à fait partante et pour les horaires, je sais toujours m’arranger donc…c’est vraiment vous qui voyez…. »

_________________


une choute pour une choupinette toute choubidou est une pimprenelle pour un papillon et une hirondelle pour un amazone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Antho Da
Invité



MessageSujet: Re: L'album de Camille   Jeu 20 Juil - 8:53

Plein de joie et d’envie émanait d’elle. Antho ne pouvait se retenir de lui sourire et encore de rire intérieurement. Elle parlait beaucoup et lui l’écoutait attentivement. Il la regardait aller et croyait voir sa cousine parler de ses récents achats ou des trucs nouveaux qu’elle aimait tant lui parler. Enfin, Camille semblait un peu moins pire par contre. Pas pire dans le cas de moins désagréable mais bien moins pire dans le sens de moins évolué…enfin bref !

Son coté grandement social plaisait bien à Antho. Elle lui avait certes beaucoup parlé d’elle mais cependant, il devait en savoir plus. Elle fut comme un coup de coeur pour lui mais il n’allait certainement pas faire confiance à n’importe qui. Et puis l’affiche venait juste d’être mise. Il allait probablement recevoir des demande d’emplois dans les jours à venir mais il décida quand même de voir en elle ce qui pourrait le pousser plus à la prendre elle plutôt que quelqu’un d’autre.


« Ah mais non ! Si j’ai mit cette affiche de demande d’emplois, c’est bien pour attirer le monde alors ne va pas croire que tu aurais paru harcelante ! »

Étais-ce un manque de confiance en sois qu’il voyait ? De toute façon il allait bien voir. Il avait l’intention de lui faire passé une entrevue. Mais bon, il n’était pas du genre patron assis sur ses principes alors il allait faire cette entrevue à sa façon. Si elle était si sociable qu’elle prétendait le paraître, il allait la tester. Du moins, il espérait que sa technique ne passe pas pour mauvaise aux yeux de sa peut-être future employée.

La façon qu’il avait toujours voulu fonctionné était la suivante, ce qu’il expliqua à la jeune fille.


« Tu vois je ne suis pas vraiment du genre à faire passé des entrevues bidons. Ce que je souhaite d’abord est avoir une bonne relation avec mes employés. Je n’ai jamais vraiment eue d’employé mais c’est ce que je souhaiterais. Donc premièrement, si je te propose cet emplois ce n’est pas car tu passais pas ici et que j’ai prit la première qui passait. Mais bien car tu as quelque chose qui se démarque et qui serait très bien aimable d’avoir dans ce magasin. »

Il marqua une pause et se retourna pour ouvrir la pochette d’un CD en démonstration. C’était un album demo d’une compagnie de disque. Il en recevait à chaque mois pour mettre dans son système de son en démonstration. Lorsqu’il était en train de placer le CD, il continua ses explications.

« Donc la façon dont mon entrevue, si on veut va se dérouler, c’est simple ! Peut-être que sa va paraître un peu précipité mais je vais t’inviter à sortir un soir que tu seras disponible. Je crois qu’on peu plus connaître une personne dans un contexte commun que par une stupide entrevue qui ne veut rien dire. »

Il appuya sur Play et une musique commença à se faire entendre dans le magasin. Il aurait pu craindre la réaction qu’elle aurait eu mais il doutait fortement, surtout avec l’impression qu’elle lui avait donné, qu’elle réagirait mal ou étrangement. Il pensait plutôt à un entrain souriant.

« Mais par contre, par principe, je vais être obligé de te demander ton prénom pour tout de suite. Moi c’est Antho ! »

Il lui sourit gentiment. Il voulait du moins paraître aussi sociable et amicale qu’il prétendait vouloir qu’elle soit. Il l’était oui ! Mais souvent il fallait le connaître un peu plus que par simple connaissance.
Revenir en haut Aller en bas
Charlotte Sablon
Siouper admin
avatar

Féminin Nombre de messages : 448
Age : 36
Adresse : Allée des lilas 116
Emploi : En cours de négociation
Coté Coeur... : Petit à petit, l'oiseau fait son nid....
Date d'inscription : 10/07/2006

MessageSujet: Re: L'album de Camille   Ven 21 Juil - 22:08

Elle ne put s’empêcher d’éclater de rire lorsqu’il lui dit qu’elle n’aurait pas paru comme harcelante. Il avait raison mais cependant, elle étiat tellement bavarde qu’elle n’avait pas à avoir peur de paraître comme étant harcelante, elle avait sans doute déjà l’air d’être une mêle tout et d’une grande bavarde :

« Oh oui, après tout, ce n’aurait pu être pire que la réputation de bavarde invétérée.. »

Ensuite, il lui fit un petit discours sur la façon dont il voyait les relations entre employés et patron, et elle fut plutôt touchée de l’entendre lui dire que ce n’était pas par hasard qu’il était en trian de lui faire cette proposition, de travailler pour lui. Si elle avait eu un doute, la, c’était clair qu’il n’y avait plus de raison d’en avoir….Des doutes…..non, il était clair, il avait bien l’intention de lui faire passer ce que Charlotte appelait un entretien d’embauche…… :

« Eh bien, merci, c’est gentil….ca fait plaisir de voir qu’on ne passe pas inaperçu…Enfin, j’ai toujours sur que je n’étais pas un modèle de discrétion, mais c’est bien la première fois que je me rends compte qu’il peut aussi s’agir d’une qualité….. »

Oui, c’est vrai après tout, le fait qu’on remarque Charlotte pas seulement pour son physique mais aussi parce que sa spontanéité attirait les regards, et donner d’elle une bonne impression était plutôt flatteur.

Elle le regarda se saisir d’un CD pour l’insérer dans son lecteur.

Il fit une pause entre deux phrases et Charlotte n’osa pas l’interrompre, elle préférait le laisser parler, sans l’interrompre pour savoir exactement ou il voulait en venir et ce qu’il attendait d’elle exactement. Comment lui voyait-il les entretiens d’embauche ? pour Charlotte, il aviat tous sauf l’allure de celui qui exigerait d’elle qu’elle vienne travailler en tailleur avec un beau chignon.

Elle l’écoutait donc expliquer qu’il n’était pas du tout conforme et elle l’avait bien compris, elle ne s’attendait pas a ce qu’il l’invite à passer une soirée en sa compagnie pour apprendre à mieux se connaître, et ainsi, sans doute voir s’il était possible pour eux de travailler ensemble….ou du moins, c’est ce qu’elle avait compris de ce qu’il venait de lui dire, c’était sa propre interprétation .


« M’inviter un soir ? »

Elle ne pouvait pas laisser échapper un air de surprise et fini par sourire légèrement :

« Eh bien, pourquoi pas….oui, c’est plus sympa que les entretiens super stressant….je pourrai rester moi et ça me plait……..alors, c’est quand vous voulez…..quand ca vous arrange le mieux….je ne suis pas contre….. »

La musique se fit légèrement entendre dans le magasin, elle ne connaissait pas, mais elle trouvait ça plutôt chouette…après bien sûr qu’il ait appuyé sur play et Charlotte fit bouger instinctivement sa tête au son de la musique qui passait….C’était machinal, non calculer…

Le propriétaire et qui sait, futur employeur de Charlotte se présenta, lui demandant de faire de même….

« OH, enchanté, moi c’est Charlotte……. »

Elle lui rendit son sourire, mais un sourire bien plus franc que le sien :

« Alors, dites moi ? ca vous arrange quand ? j’ai besoin de travialler et vous besoin de temps….autant ne pas faire durer le suspens et autant savoir si ca colle tout de suite non ? »

Elle n’était pas du genre à y aller par quatre chemins….elle se plierait à ses désidératas, mais, il valait mieux pour tout le monde qu’il ne perde pas de temps….

_________________


une choute pour une choupinette toute choubidou est une pimprenelle pour un papillon et une hirondelle pour un amazone
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'album de Camille   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'album de Camille
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un album de scrap pour l'anniversaire de mon mari
» Le mini album photo de sélénia....
» Mise a jour de l'album "nu"
» Faire un cadre album photo cd
» Le nouvel album du groupe normand Magène.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Si Le Patio m'était conté... :: Centre Ville :: Centre Commercial :: "Non Stop Music"-
Sauter vers: